Jour 287 : Sorcières & Gumbo

Après avoir longtemps fantasmé cette ville, nous voilà enfin arrivés à New Orleans ! J’avais de quoi faire bouillir mon imaginaire avec tous les mythes que la pop culture développe autour de cette ville : fantômes, sorcières, rites vaudou, Madame Lalaurie… Mais surtout : la musique ! Le jazz, le swing, le blues…et j’en passe. Cette ville au passé douloureux gronde chaque jour et chaque nuit. La découvrir était très excitant. Pour dire vrai, il faudrait y passer un peu plus de temps que 2 jours pour vraiment comprendre son fonctionnement, parce que c’est pas en étant restés dans le french quarter qu’on peut revendiquer la connaître : rien de ce qui se passe dans ce quartier touristique ne reflète la réalité de l’extérieur. La ville est encore très affaiblie par l’ouragan Katrina, et la population peine à panser ses blessures ; partout on en parle encore.

Les images que je diffuse aujourd’hui ne sont que la partie émergée de l’iceberg.

Nous avons donc commencé notre petit tour par le Lafayette Cemetery, un cimetière où on enterre les morts hors sol. J’ai lu une théorie qui dit que ces enterrements hors sols sont en fait du au fait que New Orleans est une ville au sol très humide, et que lorsqu’il y avait des inondations, les corps enterrés dans le sol avaient tendance à refaire surface et ils devaient les enterrer à nouveau (peut-être est-ce de là que viennent toutes les histoires de zombies ?)

DSC_6321DSC_6340On a continué dans ce quartier, parce que je voulais voir la maison d’American Horror Story, et je savais qu’elle était dans le coin (le coin = le Garden District, plein de beeeelles maisons de richissimes ou célèbres personnes, à tomber !). Bref, on a fini par la trouver :DSC_6358DSC_6363En faisant nos curieux, on a traversé la rue, et on a voulu vister une église juste en face. On y a rencontré notre première francophone de Louisiane (on n’en a pas croisé des masses de vrais francophones, mais il en reste quelques uns). Manon, une charmante dame qui a tendu l’oreille quand elle nous a entendu parler français. Il s’agissait en fait d’une école privée, et elle venait dépanner. Manon est mariée à un grand organiste, Albinas, dont elle a l’air éperdument amoureuse. DSC_6378On a eu droit à la visite à l’intérieur de l’orgue ! Impressionnant.DSC_6381On a longuement parlé avec Manon de la ville, de ce qu’on peut y faire, et d’où sortir. Elle nous a inscrits sur la guest list du Snug Harbor, un club célèbre de Frenchman Street où son ami John Marsalis (membre de la très célèbre famille de musiciens de la Nouvelle Orléans) jouait le soir-même. Et après avoir remercié Manon, nous sommes repartis, contents de cette rencontre avec ce Personnage.DSC_6391(La maison de mes rêves)DSC_6400DSC_6401DSC_6402DSC_6403Et puis dans les rues, y’a des chanteurs et des musiciens. Et ceux là étaient vraiment bons. Je vous laisse découvrir la vidéo (il chante terriblement bien).DSC_6409

Basin Street Blues – New Orleans from Zoé ANNE on Vimeo.On a également mangé un plat que j’attendais depuis environ mille ans. Du gumbo ! Je savais que le sud des USA en était le fief. On s’est trouvé une petite place sympa, CLIMATISEE, parce que franchement, cette chaleur + cette humidité c’était juste terrible : le Café Amélie.
DSC_6416Mais apparemment la clim ne nous refroidissait pas. Bon et puis le piment du gumbo n’a pas aidé.IMG_20140822_132856Ce monsieur, qui tenait un musée sur Marie Laveau avait pour « familier » un serpent :IMG_20140822_143851DSC_6420DSC_6422DSC_6423DSC_6430DSC_6433DSC_6435DSC_6438DSC_6439DSC_6453DSC_6463DSC_6467DSC_6471DSC_6473DSC_6477DSC_6494DSC_6500Petit tour au Café du Monde obligatoire :DSC_6504DSC_6505DSC_6507DSC_6512DSC_6517DSC_6532Parmis toutes les boutiques de sorcières, celle-là était tout de même la meilleure. L’homme qui tenait la boutique, Bamboo, avait lui aussi un familier serpent. Dans son échoppe, on pouvait trouver tout ce dont on avait besoin pour faire des potions magiques. On est restés à discuter un peu avec lui, c’était une sacrée expérience !
DSC_6552DSC_6563Petit marché nocturne sur Frenchman Street :DSC_6565DSC_6568DSC_6576Après notre concert de jazz au Snug Harbor, on a atterri en face, au Spotted Cat, pour du swing cette fois-ci. Franchement, top.DSC_6589Puis on a découvert Bourbon Street de nuit, sa police montée, ses gars bourrées, les gens qui jettent des colliers depuis les balcons, le paradis des fêtards et du n’importe nawak.DSC_6616DSC_6619DSC_6626DSC_6628DSC_6643Le lendemain, au petit matin, je suis allée au Dots Diner, par loin du camping où on était, sur les conseils du gardien (à chemise hawaienne et républicain) des lieux, pour apporter le petit dej au plumard à Thomas. C’est aussi à ce moment là que j’ai appris la future arrivée de mon futur neveu !IMG_20140823_114610IMG_20140823_114622On a ensuite visité une ancienne plantation « Laura, a creole plantation ». Visite guidée par un cajun, qui parlait français donc. Bon à dire vrai, malgré la beauté des lieux, c’était quand même super glauque. Mais le sud des USA, c’était ça aussi, avant.DSC_6644DSC_6648DSC_6656On a aussi réussi à s’incruster dans Oak Alley Plantation, et alors là pour le coup, tu pouvais pas faire plus Forrest Gump.DSC_6700DSC_6708Et notre prochaine destination est…. Orlando en Floride ! Via le Mississippi et l’Alabama !

Zoubizoubizou !

IMG_20140822_165255

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s